Dieu est-il proche de nous ?

Written by on 4 août 2021

Voici une question digne d’un devoir de philosophie ou de théologie.  Dieu est-il proche de nous…?! Ma réponse est oui !

Plusieurs approches possibles !

Je pourrais y répondre de façon très académique en citant Pascal dans Les Pensées : « Dieu est une sphère infinie, dont le centre est partout et la circonférence nulle part. » Si le centre de Dieu est partout, il est proche de nous. CQFD.

Je pourrais également y répondre en citant le catéchisme de l’Eglise catholique : « Dieu, infiniment Parfait et Bienheureux en Lui-même, dans un dessein de pure bonté, a librement créé l’homme pour le faire participer à sa vie bienheureuse. C’est pourquoi, de tout temps et en tout lieu, Il se fait proche de l’homme. Il l’appelle, l’aide à Le chercher, à Le connaître et à L’aimer de toutes ses forces. »

Je pourrais enfin y répondre en parlant de l’incarnation de Dieu, qui a tellement voulu se faire proche de nous qu’il a vécu parmi nous en la personne de Jésus. « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire” (Jn1,14). Dieu a connu notre naissance, notre enfance, notre croissance et même notre mort, dans une forme des plus douloureuses. Il a connu nos besoins émotionnels et physiologiques. Il a été aimé et haï en tant qu’homme sur cette terre. C’est là la preuve la plus flagrante de son désir d’être proche de nous : il s’est fait l’un de nous.

Mais si toutes ces données m’ont effectivement aidée à comprendre combien notre Dieu était proche, c’est une autre réponse que je voudrais développer dans cet article.

Car je le sais, Dieu est proche de moi. Je le sais car je l’ai vécu profondément, dans mon cœur et dans ma vie. Saint Augustin a dit un jour : « Crois, et tu comprendras. ». J’ai expérimenté cette phrase.

Voici la mienne : mon expérience

J’ai grandi dans une famille catholique. On m’a enseigné depuis ma plus tendre enfance que nous avions un Dieu aimant, attentif et paternel. Je l’ai toujours cru, je n’avais pas de raison de le réfuter, sans forcément le comprendre par ailleurs. A l’âge de 13 ans, j’ai préparé ma promesse, qui est un engagement devant Dieu à le servir dans le cadre du scoutisme. Mes chefs m’ont proposé de prier tous les jours pour préparer mon cœur à cet évènement. J’ai suivi ce conseil, un peu naïvement. Encore une fois, j’ai cru ce qu’on me disait, et pleine de confiance, j’ai commencé à prier tous les jours, seule. C’est alors que j’ai compris. Dieu s’est saisi de ces petits temps que je lui offrais pour s’engouffrer dans mon cœur. Très vite, j’ai ressenti durant mes temps de prière un amour indicible, doux et durable. C’était un amour paternel. C’est la figure de Dieu le Père qui m’a saisie en premier.

« Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi. » (Jr 20, 7a)

Le parent parfait

Dieu est proche parce qu’il nous aime. Il nous aime d’un amour inexprimable, il nous aime à la fois comme un père et une mère, Il est le parent parfait. Il est celui qui s’inquiète tout en laissant son enfant libre, celui qui écarte les obstacles, aplanit la route, soigne et console.

Ces envahissements d’amour divins ressentis durant mon adolescence, je ne les oublierai jamais. Lorsque j’y pense aujourd’hui, 16 ans plus tard, les larmes me montent encore aux yeux. J’ai su à cette époque combien j’étais aimée par Dieu. Par Dieu qui est passé dans mon esprit et dans mon cœur de la figure d’un lointain grand-père bienveillant à celle de la personne la plus proche de moi, la plus intime, la plus chère à mon cœur. 

J’ai eu ensuite une adolescence douloureuse. J’ai été prise de troubles du comportement alimentaire de mes 16 à mes 22 ans. Durant cette période, je me suis haïe, dégoûtée et méprisée. J’ai supplié Dieu de m’emmener près de Lui, j’ai voulu mourir de nombreuses fois. Mais l’amour de Dieu m’a sauvée. 

Dieu m’aime, telle que je suis

J’ai fait un raisonnement très pragmatique, très rationnel : je me dégoûtais, je me sentais détestable, et je pensais que ma vie ne valait rien et ne valait pas la peine d’être vécue. Mais je savais que Dieu m’aimait. Et si Dieu m’aimait et m’avait donné la vie, c’est que j’étais aimable et que ma vie avait de la valeur et un sens. C’est ce raisonnement, cette certitude d’être aimée qui m’ont sauvée. Mon amour pour Dieu le Père s’est ensuite développé et j’ai vécu égalem
ent des expériences spirituelles très fortes avec l’Esprit Saint, avec Jésus et avec la Vierge Marie.

Par la suite, ces troubles se sont estompés. J’ai vécu trois années de bonheur insouciant, avant d’être en prise avec la souffrance de nouveau. A l’âge de 25 ans, j’ai vécu une dépression assez violente, qui a duré un an et demi. J’ai souffert de façon très vive et très continue durant ces 18 mois, à un tel point que je ne comprenais pas comment mon corps pouvait résister à un tel raz-de-marée de douleur, si psychique soit cette douleur. Pendant mes troubles du comportement alimentaire, j’ai voulu mourir, lors de ma dépression j’ai cru mourir. 

C’est finalement un suivi psychologique et un passage médicamenteux qui m’ont permis de sortir la tête de l’eau.

Flou, Gros Plan, Jeune Fille, Femme, Mains, Modèle

Garder l’espérance…

Mais durant toute cette période, si difficile à vivre, j’ai gardé l’espérance, et là encore, c’est ce qui m’a sauvée. J’étais certaine que cela s’arrangerait, parce que je gardais en mémoire le fait que j’avais déjà souffert, et que j’avais été guérie.

Je n’avais plus aucune force morale durant ces dix-huit mois, pourtant je suis restée fidèle à la messe et aux temps de prière quotidiens. Je crois aujourd’hui que cette force de fidélité, je ne la dois qu’à Dieu, et que ce sont ces temps passés avec Dieu qui m’ont maintenue debout.

Si je vous raconte tout ça, ce n’est pas pour me faire plaindre – je suis d’ailleurs très heureuse aujourd’hui – mais c’est parce que pour moi cela répond complètement à la question initiale. Dieu est proche de nous, et j’en ai fait l’expérience. Alors que ces périodes de souffrance auraient pu me mettre en colère et m’éloigner de Lui, elles n’ont fait que confirmer ma certitude d’être aimée et sauvée par Lui. Parce qu’au milieu de ces nuits, Il a été ma lumière.

Je me suis souvent répété cette phrase d’un poème de Saint Jean de la Croix durant ma dépression : « Dans cette heureuse nuit, je me tenais dans le secret; nul ne me voyait. Et je n’apercevais rien pour me guider que la lumière qui brûlait dans mon coeur. ». Bien sûr, sur le moment cette nuit n’avait rien d’heureuse, mais je gardais l’espérance qu’une fois terminée je m’aperçoive qu’elle m’avait fait grandir et qu’elle m’avait rapprochée du Seigneur.

Dieu est encore plus proche dans l’épreuve

J’aurais aimé que cette nuit soit plus courte, mais aujourd’hui je peux certifier que cette espérance était fondée. Je pense que Dieu est encore plus proche de nous lorsque nous sommes dans l’épreuve, et qu’Il ne permet jamais aucune souffrance qui n’aille pas dans le sens de notre bonheur ensuite. Je ne pense pas qu’Il ait souhaité que je souffre, mais Il l’a permis pour en tirer un plus grand bien.

Dieu est proche de moi. Il l’est parce qu’Il est partout autour de moi, comme le disait Pascal. Il l’est parce qu’Il s’est fait homme et qu’Il est mort sur la croix pour moi. Dieu est dans ma vie quotidienne. Il est là, dans mon cœur à chaque instant. C’est est l’amour de ma vie, il est mon souffle et ma respiration. Il est aussi présent à travers les sourires des gens que j’aime, à travers des paroles ou des actes de gentillesse que je peux voir, à travers les événements joyeux de ma journée. Il est omniprésent dans ma vie, mais jamais étouffant.  

Dieu est proche de chacun de ses enfants, de chacun des êtres humains de toute l’Histoire de l’Humanité. Et chacun a sa propre histoire d’amour et d’amitié avec Dieu, qui se révèle lorsqu’on s’ouvre à cette relation.

Et vous, pensez-vous qu’il est proche de vous ? Souhaitez-vous le rencontrer ?

 

Pour lire plus :

Et si on en parlait ensemble ? (Chat' anonyme et gratuit)


Tagged as , , ,



Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *




Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here