Revenir à l’essentiel

Ecrit par le 21 mars 2020

Alors que les bourses mondiales s’effondrent, la valeur de l’inutile va grandissante : il faut s’attendre, ces jours-ci, à ce que des gens prient. Beaucoup. C’est une forme d’inutile qui est active.

C’est la forme d’inutile que j’aime au plus haut point : elle peut sauver le monde. Elle fait sortir de soi bien des personnes qui en temps normal ne sont ouvertes qu’à elles-mêmes. Les informations n’étant pas bonnes, on se retourne vers l’essentiel ; l’essentiel inutile à l’immédiat. La prière. Seule la prière ne donne pas immédiatement ce que l’on veut ; elle le donne quand Dieu le veut. Demain, hier, aujourd’hui. Elle donne, elle offre. IL donne, IL offre. Gratuitement, sans effort, sans volonté particulière d’autre que la force de l’attente. Voilà bien une chose qui nous est donnée en ce temps de repos forcé : la prière.

Précisons également que les églises restent ouvertes. Mais c’est dans l’intimité qui nous aide, désormais, que nous devons apprendre à prier. L’intimité d’une bonne maison, devant un feu de bois.

L’intimité d’un amour partagé entre deux amoureux. L’intimité d’une chambre vide. L’intimité.

L’intimité, l’inutile, l’essentiel. Trois points pour un seul mot : la prière.

La prière calme et silencieuse de l’attente.

Le temps d’un confinement.

 

  • Pour aller plus loin : voulez-vous apprendre à prier Marie ? rendez-vous sur TousaveMarie.com, un site créé pour demander à la Sainte Vierge de nous délivrer du Coranavirus.

 


Mots-clefs :



Commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs marqués d’un * sont requis.





Search
Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here