Le Carême, c’est quoi ?

Ecrit par le 3 mars 2020

Le Carême, c’est quoi ?

Que signifie le Carême ? Pour le croyant, est-ce un temps de privation, de mortification ou de joie ?

Le Carême est la période de 40 jours (du latin quadragesima dies, le 40ème jour) consacrée à la préparation de la semaine sainte, pendant laquelle Jésus va mourir sur la croix, et Pâques, jour de sa résurrection.

D’où vient le Carême ?

Dans les premiers temps de l’Eglise, le carême était l’ultime préparation au baptême pour les nouveaux convertis à la foi chrétienne (qu’on appelle les catéchumènes) et qui étaient baptisés dans la nuit de Pâques.

Dès le IVème siècle, se manifesta une tendance à en faire un temps de conversion des coeurs pour tous les chrétiens, avec la pratique du jeûne et de l’abstinence de certains aliments gras comme la viande, d’où le mardi gras qui précède l’entrée en Carême, le mercredi des cendres, ce premier jour du Carême qui nous rappelle que nous finirons poussière et qu’il est donc bon de penser un peu à son âme…

Restée stricte dans les Eglises d’Orient, la pratique du jeûne s’est assouplie en Occident au fil du temps, pour se réduire à deux propositions minimales : jeûner (au pain et à l’eau) le mercredi des cendres et le vendredi saint, et si possible aussi les autres mercredis et vendredis de Carême, voire même dans l’idéal pendant l’année, afin de s’unir aux souffrances du Christ, et à travers le prince des pauvres, de tous les nécessiteux. L’Eglise catholique conseille d’ailleurs aussi pendant le Carême de remettre en pratique l’antique pratique de l’aumône. Nos aînés dans la foi pratiquaient également la place du Pauvre (Lire aussi, sur notre site dédié à Noël : A Noël, réhabilitons la place du pauvre).

Le Carême selon Star Wars

Le Carême selon Star Wars

Jésus, le modèle

Jésus, pendant le temps de Carême (comme le reste de l’année !), est un modèle : il lutte pendant 40 jours au désert, temps pendant lequel il est tenté par le démon voulant contrecarrer sa mission et qui lui suggère de changer les pierres en pain… Le chrétien est donc invité à sortir de sa zone de confort, de sa torpeur, pour raviver sa foi et celles des autres. C’est peut-être aussi le moment de raviver son temps de prière personnel, pour échanger avec Dieu, et même d’aller voir un prêtre pour confesser ses péchés et se réconcilier avec l’amour de Dieu.

Temps de pénitence, le Carême est également proposé par l’Eglise, dans ses célébrations, comme un temps de joie, car il déjà éclairé par la lumière de Pâques, à travers Jésus ressuscité. Ainsi la résurrection du Christ est déjà présente dans la pénitence du Carême qui aide le chrétien à mourir à lui-même, à se donner par amour, pour revivre pleinement en Jésus ressuscité. Le Carême est donc non pas un temps de tristesse et de douleur, mais de retour et d’union à Dieu, de rencontre avec le Christ, de conversion personnelle, d’ouverture du coeur à l’autre, au tout Autre, en renonçant aussi aux tendances qui s’y opposent, pour une plus grande joie !

Vidéo complémentaire : c’est quoi, le carême ?


Mots-clefs :



Commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs marqués d’un * sont requis.




A découvrir aussi


Search
Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here