Vous, de toute éternité.

Libres !

J’ai le désir de vous présenter un livre. Le Titre est LIBRES ! C’est un recueil de témoignages de personnes qui ont vu, pratiqué et enfin été libérés de la porno-dépendance.
Ce livre a le mérite de nous faire prendre conscience de l’ampleur de ce phénomène dans notre société. Mais pas seulement. En effet, nombreux sont les jeunes et moins jeunes, hommes mais aussi femmes à être pris dans cet engrenage sournois qu’est la pornographie. Cela fait partie de la libération des mœurs, l’industrie du sexe est puissante. Même pour vendre un Yahourt, une publicité montrait une femme en train de prendre une douche …
Ce livre ne culpabilise pas, ne met pas les gens dans des cases en montrant du doigt les mauvais garçons et les mauvaises filles. Il donne des clés de guérison en expliquant que tous ont la possibilité de se séparer de ce fardeau.
La pornographie, c’est se regarder le nombril. Le nombril est une voie sans issue, où il fait noir. C’est en cela que c’est un fardeau. Il est temps  d’aller voir la Lumière en prenant un autre chemin en regardant devant soi, à hauteur d’hommes !
J’ai le désir de vous livrer quelques lignes de la préface. Des lignes qui vous inciteront peut-être à aller acheter ce livre et à le faire connaître autour de vous sans tarder.

libres

Combien de mariages n’ont-ils pas vus le jour
« Combien de mariages n’ont-ils pas vus le jour, parce que de possibles prétendants étaient pollués par leurs fantasmes pour se fatiguer à s’engager et à risquer d’être rejetés par une femme en chair et en os ? Combien d’âmes ont-elles perdu de vue leur vocation religieuses à cause de la cécité spirituelle que leur imposait la pornographie ? Combien de mariage et de familles ont-ils été décimés ? Notre avenir à tous dépend de notre capacité à aimer.
[…] De nombreuses personnes se sentent écrasées sous le poids de leur dépendance à la pornographie, et malgré d’innombrables tentatives pour s’en libérer, elles se sont rendu compte que leurs efforts n’étaient jamais suffisants. Ce qu’elles ne savent pas, c’est que pour se libérer de la dépendance à la pornographie, il faut aimer les stars du porno. Cela peut vous paraître paradoxal, étant donné que l’on nous apprend plutôt à fuir les tentations. On a pu nous dire que nous devions en détourner les yeux. Mais si nous essayons de dépasser nos pulsions en s’appuyant sur la honte, nous ne tiendrons pas longtemps. Même s’il est sage de veiller sur ce que nos yeux voient, il manquera quelque chose de la vérité si l’on s’en tient exclusivement à cela.
[…] Que faire alors si nos désirs ne nous font pas prendre le chemin [de Dieu] ? D’abord nous devons comprendre qu’il ne faut ni étouffer ni ignorer nos désirs. Il s’agit en fait de les guérir. »

Nous n’avons pas seulement le choix entre réprimer notre désir ou y céder.
« Jésus invite tous ceux qui parmi nous ont été blessés par les conséquences de la pornographie à unir leurs souffrances à sa croix et à orienter leurs désirs à ce qui lui plaît, afin de lui permettre, patiemment, de restaurer ce qui a été déformé dans notre cœur. Cette purification ne se fait pas sans peine, mais ce n’est qu’ainsi que nous pourrons reconquérir notre liberté d’aimer. A ses yeux, nos désirs n’ont pas besoin d’être étouffés, mais embrasés. »

J’ajouterai, que nos péchés ont beaux être nombreux ; le Seigneur n’attend que de les entendre de notre bouche lorsque nous sommes en confession. Il n’a que faire du nombre. En fait, on peut dire, qu’il ne sait pas compter et n’a pas de mémoire ! Il n’attend que de nous prendre dans les bras !

« Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrir de baisers » St Luc 15, 20

Les références du livre : LIBRES ! aux Editions de l’Emmanuel. Les extraits cités sont en pages 10 et 11.

Aller à la barre d’outils