Peut-on se fier à l’astrologie ?

Ecrit par le 15 juin 2020

Le recours à l’astrologie est très fréquent de nos jours : horoscopes, chiromancie, Tarot, interprétation de présages et de sorts, voyance, médiums… Peut-on s’y fier ? Est-ce du charlatanisme ? Que disent les chrétiens et l’Eglise à ce sujet ?

Le catéchisme de l’Eglise catholique (1) est très claire à ce sujet : « Toutes les formes de divination doivent être rejetées : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou autres pratiques supposées à tort “dévoiler” l’avenir. La consultation des horoscopes, l’astrologie, la chiromancie, l’interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance et le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, l’histoire et, finalement, sur les hommes, en même temps qu’un désir de se concilier les puissances cachées. »

L’Église catholique enseigne donc que lire, consulter et dresser des horoscopes, interpréter des présages et consulter des médiums ou des voyantes, tout ceci « recèle une volonté de puissance sur le temps, l’histoire et, finalement, sur les hommes ». Toutes ces pratiques sont des violations du premier commandement de Dieu, « Tu n’auras pas d’autres dieux face à moi. », parce qu’elles « sont en contradiction avec l’honneur et le respect, mêlé de crainte aimante que nous devons à Dieu seul. (1) »

 

L’Église catholique enseigne que l’astrologie est un refus de reconnaitre Dieu et sa souveraineté sur nos vies. Elle exprime ainsi clairement son opposition à des péchés (se couper de Dieu) si présomptueux. Car en refusant de nous révéler l’avenir, nous dépendons finalement de Dieu, ce qui est une expérience d’abandon à Sa providence, à Sa volonté, ce qui demande humilité. Et si certaines personnes choisissent de se priver de Dieu, ce n’est pas jamais une bonne chose pour elles : Dieu n’enlève rien, il donne tout !

Tertullien, sage des premiers temps chrétiens, nous rappelle que « rien de ce qui vient de Dieu ne se monnaie. » Tout don de Dieu ne peut être que gratuit. Tout service rendu par Dieu, à travers les hommes, ne peut être qu’un cadeau. Ainsi, dans l’Eglise catholique, les sacrements sont gratuits !  Mais pourquoi une personne qui prétend avoir un talent donné par Dieu, être en mission spirituelle dirigée par Dieu, voudrait-elle faire payer les gens pour l’exercice de ce don ? Nous ne pouvons y trouver que deux explications :

  1. soit cette personne est un charlatan qui n’a aucun lien avec Dieu et dévalorise la puissance du Tout-Puissant en mettant en avant la sienne
  2. soit elle est à la fois folle et ignorante de Dieu et des propres « capacités » du Créateur et Sauveur.

Les problèmes que posent l’astrologie

Quand on cherche des informations ou comment s’en sortir par des moyens occultes :

  1. On perd son temps
  2. On se met dans une situation humainement dégradante et même dangereuse (on s’ouvre alors à des esprits dont on ne connaît pas la vraie nature)
  3. On essaie désespérément de contourner Dieu, ce qui reste toujours la pire des mauvaises idées.

Les personnes qui pensent pouvoir forcer la main de Dieu risque surtout la plus brutale déception de toute leur vie : Dieu ne se laisse pas manipuler. Imaginez le genre de divinité farfelue à laquelle les astrologues et leurs fans croient : le Big Bang s’est produit il y a 13,4 milliards d’années et Dieu connait la position et la composition de chaque quark et photon dans l’univers entier ! Mais si vous donnez 500 € à Maggy, la grande voyante de la galerie marchande, elle pourra lire dans les esprits, les lignes de vos mains et même parler à votre chien mort ! Sérieusement ?

Cela pose d’autres problèmes. D’abord, pour les chrétiens :

  • Si l’Église va jusqu’à condamner sévèrement une telle pratique, un chrétien ne peut ignorer de tels avertissements (qui, encore une fois, sont justifiés car il en va de notre bonheur !).
  • Comment un chrétien peut-il ne tenir aucun compte, en toute connaissance de causes, des conseils d’une myriade de saints et de Dieu lui-même ?

Et pour tous :

  • Même sans croire en Dieu, chacune pourra reconnaître que l’orgueil ou la curiosité malsaine sont les racines de ces pratiques.
  • Dieu peut faire de vous une personne très heureuse, et même un saint ! Tout ce qu’un astrologue peut faire est d’alléger votre compte bancaire et de vous tromper.
  • Au lieu de compter sur Dieu, le passionné d’astrologie s’agenouille devant l’autel du spiritisme – ce qui n’est pas ni le lieu d’une dévotion saine, ni une situation enviable, car aliénante.
  • La croyance en l’astrologie ne mène jamais à Dieu. Le pratiquant de l’astrologie finira inévitablement par ignorer et mépriser Dieu.
  • L’orgueil vient toujours avant la chute. Il n’y a jamais eu de saint dans l’histoire chrétienne qui ait dit : « Non ! L’Église a tort et je suis plus saint et plus intelligent que chacun de ceux qu’on peut me présenter et qui tous raisonnent autrement. » Si l’Église a qualifié d’« honteusement coupables » un ensemble de comportements, seul un parfait imbécile peut affirmer : « Ne vous en faites pas ! Je sais que Dieu m’autorisera celui-ci et fermera les yeux ! ».
  • Les astrologues modernes et leurs disciples ont tendance à être hostiles au christianisme (il suffit souvent d’en parler avec eux pour s’en rendre compte). Leurs egos les obligent inévitablement à se placer au-dessus de Dieu et de son Église. L’inverse leur ferait perdre tout leur pouvoir… Encore une fois, une position peu enviable qui finira certainement mal. La Voie de Perdition semble toujours être au premier abord un magnifique chemin facile et attirant !
  • Inévitablement, l’astrologue ne fait que vous flatter et donne toujours  des lectures biaisées de votre personnalité. On a jamais vu un livre d’astrologie ou une publication qui avoue qu’habituellement ils mentent, qu’ils sont feignants, qu’ils trichent, qu’ils exploitent la crédibilité d’autrui et ainsi de suite…
  • Aucune interprétation de carte du ciel n’aidera à soigner un joueur alcoolique ou compulsif, à guérir un trouble anxieux ou à traiter une maladie. Et puisque les astrologues rejettent les idées de vertu et de péché, ils ne peuvent même pas saisir les principes fondamentaux de la bonne conduite et des choix moraux. Ils sont des flatteurs professionnels, rassurant leurs adeptes et clients sur le fait qu’ils sont uniques et intéressants – tout en prenant leur argent. Satisfaits, rassurés, les personnes dupées en demande toujours plus ! (Et n’osent pas toujours avouer à leurs proches les sommes engagées).
  • Peu de personnes qui ont fait appel à l’astrologie témoignent en avoir reçu un grand bénéfice. En fait, un grand nombre ont été amenées à perdre du temps et de l’argent, à faire de mauvais choix, à éviter les traitements médicaux et même à s’éloigner de Dieu et de l’Église à cause de cette pratique. Beaucoup d’autres ont aussi été conduites au désespoir et au fatalisme, ou plus profondément encore dans les pratiques occultes…
  • Le christianisme nous explique pourquoi notre vie a un sens et nous donne les moyens de le trouver. Et cela nous place dans le contexte d’une relation avec un Dieu qui nous aime. Alors que les étoiles, les planètes et autres objets célestes auraient sur nous des effets douteux qui ne sont même pas prouvés scientifiquement ! A moins que les astres soient des divinités, mais alors il faudrait l’annoncer clairement, et nous pourrions comparer avec Jésus !
  • Irions-nous de nos jours consulter des démons pour connaitre l’avenir ? Non, cela semblerait une folie ! Les chrétiens avançent grâce à la foi et non guidés par des visions ! Ceci est le plan de Dieu. Même l’apôtre Paul a réprimandé une voyante « qui avait un esprit de divination » (Actes 16,16-18). Dieu ne parle pas par l’intermédiaire des astrologues… Quant aux prophètes, ils étaient en général bien pauvre, comme Saint Jean-Baptiste qui se nourrissait du miel des abeilles et des sauterelles !
  • Les anges et les saints sont remarquablement discrets quand il s’agit de chuchoter des secrets. Qui d’autres ces mediums pourraient-ils être que des démons ? La parole de Dieu devrait être plus que suffisante pour nous soutenir et nous guider. Jésus a dit : « Mes paroles sont esprit et vie » (2).
  • L’astrologie prétend que nous ne sommes pas responsables de nos actes, ni de notre destin. C’est infantilisant. Vous avez eu une mauvaise journée ? C’est à cause du Sagittaire. Est-ce que cela fait partie du plan de Dieu de nous soumettre à l’influence d’amas de matières minérales flottant à des milliers de milliards de kilomètres ? En fait, Jésus est mort pour nous afin que nous puissions ignorer ces bêtises et aller vers celui qui est “le chemin, la vérité et la vie” (3) !

L’astrologie, ou le besoin de croire en quelque chose ?

L’intérêt pour l’astrologie grandit en Occident parce que les humains ont besoin de croire en quelque chose – en particulier ceux qui refusent d’admettre tout besoin de croyance. L’astrologie est comme une drogue. Quand elle ne permet plus le même dépassement, on passe naturellement à autre chose. Ces gens soit se détruiront, soit retourneront vers le Christ – l’un ou l’autre. L’astrologie a longtemps été considérée comme un mal attirant, et semble détenir des réponses pour nous, mais c’est une impasse. C’est une route large et sans cahot menant au malheur, à l’humiliation, à la destruction par gaspillage et à la séparation de Dieu (cet autre nom du péché).

En consultant un horoscope pour trouver notre chemin dans la vie, nous usurpons la place de Dieu entre les mains duquel nous devons nous en remettre avec confiance pour ce qui concerne le futur, lui permettant de nous conduire sur la voie de la sainteté en discernant sa volonté.

L’astrologie, les prédictions, les cartes de tarot et autres ne remplacent pas ce que Dieu a prévue de nous donner sans qu’on le sache, comme un cadeau. Pour être clair, dire la bonne aventure n’est pas la même chose que prophétiser, et l’homme ou la femme qui vous demandent une grosse somme d’argent n’ont rien à voir avec Dieu, ils doivent être évités. (4) Ainsi l’Eglise avertit-elle les fidèles de s’en garder (5), c’est une suggestion pleine de sagesse, pour toute l’humanité ! Oui, plutôt qu’à des charlatans, mieux vaut se fier  à Dieu !

Pour aller plus loin :

 


Notes

(1)  CEC (Catéchisme de l’Eglise catholique) n°2116

(2) Evangile de Jean, 6,63

(3) Evangile de Jean 14,6

(4) CEC n°2115

(5) CEC n°2117


Mots-clefs : , , , , , , , , ,



Commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs marqués d’un * sont requis.





Search
Please visit Appearance->Widgets to add your widgets here