Vous, de toute éternité.

Voici 05 signes qui te diront qu’il/elle t’aime vraiment.


Qu’est ce l’amour ? Disons d’abord ce que l’amour n’est pas. L’amour n’est pas une émotion. Ce n’est pas parce que j’ai des sentiments pour quelqu’un que je l’aime. Les sentiments sont là pour faciliter l’amour mais les sentiments ne sont pas l’amour.

Quand une personne a des sentiments, elle dira par exemple à la personne pour qui elle a des sentiments un truc du genre : « je t’aime mais si tu me trompes je te tue ». Elle croit aimer, mais ce n’est pas l’amour.

Quand une personne est capable de se suicider parce que l’autre a dit non, ce n’est pas de l’amour. Qu’est ce que c’est donc ? C’est soit de la passion, soit de l’idolatrie ou autre choses qui rélèvent de la psychologie de la personne. Mais en aucun cas, cela ne saurait être l’amour tel que la Parole de Dieu nous l’enseigne.

L’amour ce ne sont pas des sentiments. Comment donc savoir qu’il/elle m’aime ?

Voici 05 signes qui vous permettront de savoir que l’autre vous aime vraiment.

PREMIER SIGNE : LA PATIENCE

Si dans ta relation aux autres, tu n’as pas la patience pour supporter les défauts et les faiblesses de l’autre, alors sache que tu n’aimes  pas vraiment.

Il y a en effet des personnes qui manquent de patience envers les autres. Mais elles aimeraient que les autres soient patientes envers elles.

Exemple : des parents qui après avoir fait une remarque à l’enfant, le traumatise avec une gifle à la prochaine erreur comme si l’enfant avait le même niveau de compréhension que lui. Je ne dis pas qu’il ne faut pas corriger les enfants. J’attire seulement l’attention sur la patience dans la manière de le faire. On peut faire des remarques à l’enfant à plusieurs reprises avant de songer à la sanction. Et cette sanction doit être proportionnelle à l’erreur. Pourtant, il y a des parents qui s’empressent de sanctionner sans avoir pris le temps d’expliquer à plusieurs reprises, le temps de chercher à comprendre pourquoi l’enfant a encore posé le même acte et comment améliorer l’environnement pour lui permettre de faire mieux.

Ce que je dis des parents vis à vis des enfants, se remarque aussi chez les maris vis à vis de leur femme, les femmes vis à vis de leur mari, les patrons vis à vis de leurs employés, les amis entre eux, les collègues entre eux. Bref, le manque de patience dans nos relations est la preuve d’un manque d’amour. Celui qui ne t’aime pas, ne sera pas patient par rapport à tes défauts. Mais celui qui t’aime ne les verra même pas. Ne dit-on pas que l’amour est aveugle ? Oui, justement l’amour est aveugle parce qu’il ne voit pas les défauts. Ce n’est pas qu’il ne les voit pas, mais il les supporte facilement, parce que l’amour donne la patience. Si tu n’as pas cette patience alors tu n’aimes pas.

Regardez comment se comportent la plupart des mamans envers leurs enfants qu’elles aiment. Même si cet enfant est le plus grand bandit du quartier, détesté par tout le monde, vous voyez la maman, aimer son enfant et souffrir tellement de voir son enfant ainsi s’égarer. Mais elle ne cesse pas de l’aimer. Pourquoi ? Parce qu’elle a l’amour et que l’amour rend patient. L’impatience conduit aux divorces, l’impatience brise les amitiés, l’impatience détruit les familles. Quand tu aimes réellement, même si tu as le pouvoir et la possibilité de détruire l’autre, tu ne le feras pas, parce que tu es patient. Saül détestait David et voulait sa mort. Il a pris avec lui des soldats pour aller à la recherche de David avec l’intention de le tuer. Fatigué par la recherche, Saül et tous ses soldats se sont endormis. Pendant qu’il dormait, David est entré dans leur camps avec une épée, il a coupé – Non pas la tête de Saül qui voulait sa mort – mais le manteau de Saül pour lui montrer plus tard que s’il avait voulu, il l’aurait tué. David a été patient envers Saül. Il ne s’est pas vengé. L’homme patient ne se vengera pas. Si tu penses tout le temps à vouloir te venger alors tu manques de patience. Il y a des personnes qui prétendent être chrétiennes mais qui font souvent la prière suivante : « Seigneur, livre moi mon ennemi que je puisse finir avec lui ! ». C’est une prière qui révèle bien le manque de patience et donc le manque d’amour.

Mon frère, ma soeur, sois patient avec les défauts de tes enfants, de ta femme, de ton mari, de tes collaborateurs.

Il y a des personnes qui disent être chrétien, qui disent aimer Dieu, mais qui n’ont pas de patience dans leur relation avec Lui. Tu dis que tu aimes Dieu mais si tu pries et que tu n’obtiens pas ce que tu demandes, tu abandonnes ta vie de prière, tu abandonnes le chemin de l’Eglise. Mon frère, ma soeur, Quand on aime Dieu, même si le miracle ne vient pas, tu n’abandonnes pas Dieu.

L’amour est patient. Mais patienter ce n’est pas attendre dans la  tristesse. Patienter, c’est attendre dans l’espérance joyeuse, dans la joie. Même si la promesse tarde, tu continues à chanter, à danser, à vivre en paix.

Dieu lui même est patient. Il est lent à la colère, plein d’amour et de vérité. Dieu est tellement patient qu’il fait briller le soleil et tomber la pluie sur les bons et sur les mauvais. Dieu est tellement patient que le dimanche l’église est remplie de sorciers, de prostitués et de bandits. Et beaucoup parmi eux viennent à la communion. Ce n’est pas parce que Dieu encourage l’impunité, c’est simplement parce qu’il nous donne le temps de nous convertir. Il croit qu’un jour sa Parole va nous toucher et que nous allons abandonner le chemin du mal.

L’amour est patient, c’est-à-dire qu’il croit que l’autre sera meilleur. Alors il attend dans la prière et la joie ce jour là. Et si ça tarde, il ne se décourage pas, il continue à faire confiance à Dieu pour qui rien n’est impossible. Soyons donc patients les uns envers les autres.

 DEUXIEME SIGNE : LA BONTE

 Il y a des gens qui disent qu’ils ont l’amour mais ils trouvent toujours des raisons pour ne jamais rendre service. Que ce soit un cas de maladie, de deuil, de fête ou autre chose, chaque fois que les gens se mobilisent, il y a des personnes qui trouvent toujours des raisons pour ne rien faire, pour ne pas être là. Mais elles pétendent aimer. Une personne bonne aime rendre service. Une personne bonne aime répandre le bien autour d’elle. Elle est toujours prête à aider, à soutenir l’autre. Et elle le fait pas seulement pour ses amis et ses proches, mais pour tout le monde.

L’homme qui a la bonté fait le bien aussi à ses ennemis, à ceux qu’il aime moins.

C’est ça être chrétien. Le païen ne choisira que ses amis pour leur faire du bien ou pour leur rendre service. Il y a des personnes qui ne s’engagent dans une activité ou un service que si un tel qui organise. Mais si on dit que c’est tel autre, ils refusent de faire quoi que ce soit. Leur service trie les personnes. Ce n’est pas du tout chrétien ça. Le chrétien est prêt à rendre service à tout le monde.

Être bon, c’est aussi avoir du tact.

Si je sais que tu as trompé ta femme ou ton mari. Je ne vais pas venir devant tout le monde et dire, mon frère, ma soeur, tu es infidèle ! Je ne vais pas appeler un petit groupe de personnes et commencer à raconter ce que tu fais de mal. Ce serait manquer de tact. Une personne qui a la bonté ne cherche pas à humilier son prochain. L’amour donne le tact. Lorsqu’on aime, on évite de blesser. C’est vrai qu’il a péché, mais c’est un enfant de Dieu. C’es vrai qu’il a péché mais c’est un homme qui cherche Dieu. Je serai bon envers lui. Je ne vais pas détruire sa réputation.

Avec l’avènement des réseaux sociaux, dès que vous faites une erreur, attendez vous à voir votre réputation détruite dans le monde entier. Aucun tact, aucune bonté. Des photos et des informations sensibles sont balancées partout et livrées à des personnes qui n’attendaient que cela pour vous détruire. Et les chrétiens aussi font pareil. Quelle honte pour nous qui nous réclamons du Christ et qui manquons de bonté et de tact !

Et comme il n’y a pas la bonté dans nos Eglises, les gens ne se confient plus. Parce que tu te dis, si je confie mon problème à mon frère ou ma soeur, demain, c’est le monde entier qui le saura et ceux à qui je me suis confié exploiteront cela pour me faire du chantage ou pour me faire du mal. Beaucoup de personnes qui ont été ainsi trahis, ont décidé de ne plus jamais se confier à personne. Elles préfèrent mourir de leur problème, plutôt que d’en parler.

D’autres préfèrent vivre dans l’hypocrisie, donner l’impression que tout va bien alors que rien ne va. Tout cela pourquoi ? Parce que nous manquons de bonté.

Et pourtant je connais beaucoup de personnes qui ont changé leur vie parce qu’elle se sont confiées à moi et ne se sont jamais senti jugées. Elles se sont senties aimées par Dieu malgré leurs faiblesses et c’est cet amour qui leur a donné la force de se relever, de comprendre que tout n’est pas perdu. Soyons bons pour les autres et nous gagnerons des âmes à Jésus !

TROISIEME SIGNE : LE RESPECT

Il y a des personnes qui lorsqu’on les appelle, ils répondent violemment, de manière impolie et irrespecteuse. Mais si c’est la personne qu’elles aiment, leur ton change. Elles deviennent plus douces et plus respectueuses. Quelqu’un ne peut pas prétendre t’aimer et te manquer de respect. Losqu’on aime, on respecte. C’est pourquoi, la Parole de Dieu dit que tu ne peux pas dire que tu aimes Dieu si tu ne le respectes pas, le respectes c’est respecter sa Parole, ses commandements. Si tu ne le fais pas, tu es un menteur. L’amour suscite le respect.

QUATRIEME SIGNE : LECONTENTEMENT

Les jaloux ne savent pas se contenter. La jalousie est un signe de manque d’amour. Lorsque tu as l’amour, tu accepteras que l’autre ait ce que tu n’as pas, que l’autre fasse ce que tu ne fais pas, Que l’autre arrive là où tu n’es jamais arrivé. L’amour comprend que ce qui arrive à l’autre, m’arrive aussi.

Quand tu as faim, c’est tout ton corps qui souffre. Mais dès que tu manges tout le corps reprends vie.

Sois content de ce qui arrive de bien à ton frère. Réjouis toi du succès de ta soeur.

Si je ne suis pas béni mais j’ai le Jésus qui a béni mon frère, je me réjouis parce que j’ai l’essentiel. Parce que Jésus c’est l’essentiel.

Dieu ne donne pas la même chose a tout le monde. Il y a des choses que Dieu donnera aux autres et toi tu n’auras jamais cela. Il faut accepter cela.

Il y a des choses que tu n’auras jamais même si tu pries et tu jeûnes dix ans.

Dans ta vie, il y a des gens qui te dépasseront toujours dans un domaine et toi tu les dépasseras toujours dans un domaine. On ne peut pas tout avoir et tout savoir et il faut être capable d’accepter cela. L’amour ne jalouse pas !

C’est quand tu acceptes que les autres soient bénies dans leur vie que la gloire de Dieu se manifeste dans ta vie.

Pourquoi nous jalousons et nous tuons ceux qui réussissent ? Au lieu d’apprendre de leur succès.

Lucifer ne s’était pas contenté de ce qu’il était et de ce qu’il avait. Il veut toujours plus. Il veut faire le coup d’état à Dieu. Conséquence : il est devenu Satan.

Eve ne se contente pas de tous les arbres qu’elle a et elle va chercher à avoir le seul arbre qui est interdit alors qu’elle avait droit à tous les arbres du jardin. Les personnes qui ont la maladie du contentement pensent que ce qui est interdit est plus que ce qui est permis. Eve qui pouvait tout avoir, à sacrifier le tout pour une seule chose qui lui était interdite.

La jalousie t’amène à te concentrer sur ce que tu n’as pas et que l’autre a en oubliant tout ce que tu as déjà. Tu vas oublier tout ce que tu as, pour regarder avec envie la seule chose que l’autre a. Arrête de te concentrer sur ce que tu n’as pas et apprécies d’abord ce que tu as. Arrête de regarder l’arbre de la connaisance du bien et du mal alors que tu as tous les arbres du jardin pour toi. Le gros coeur !

Si notre joie provient de ce que nous possédons, le jour que nous ne les aurons plus, nous perdrons notre joie.

CINQUIEME SIGNE : LA SIMPLICITE

Le contraire de la simplicité, c’est la vantardise et l’orgueil.

Le vantard pense qu’il ne peut monter qu’en détruisant les autres. Le vantard passe tout son temps à dire « je ». Je suis tout et vous n’êtes rien.

Si un vantard te donne quelque chose, le monde entier le saura. Le jour où il te donne un plat de nourriture, il dira que tu manges chez lui.

Le vantard monopolise la parole. Dans une conversation, il ne fait que parler, parler, parler ! Et il ne parle que de lui, de ses succès, de ses victoires, de lui : Moi, moi, moi, moi, moi, moi, etc.

Autres signes : la tempérance, la gratuité, le pardon, la vérité, la confiance l’endurance

Aller à la barre d’outils