Vous, de toute éternité.

Ne cherchez plus le bonheur, il est posé quelque part chez vous, rempli de poussière

La première lecture et l’Evangile nous présente deux scènes qui se ressemblent un tout petit peu : l’image d’une assemblée à l’écoute de la Parole de Dieu.

Le livre de Néhémie est particulièrement émouvant. Le texte dit en effet que le peuple rassemblé comme un seul homme écoutait la Parole de Dieu depuis le lever du jour jusqu’à midi. Ils écoutaient ainsi prosternés, la face contre terre. Tout le peuple pleura quand il écouta la Parole de Dieu.

En écoutant un tel récit, on peut se dire: Beh ça c’est de l’histoire ancienne! Où dans ce monde trouve t-on encore des gens qui écoutent la Parole de Dieu à genoux pendant autant d’heures, avec les larmes aux yeux? Le monde a changé!

Le monde a changé, c’est vrai. Mais la nature humaine est la même. Les problèmes qu’ils avaient sont les mêmes que nous avons aujourd’hui : la solitude, le péché, la recherche de Dieu, l’argent, le sexe, les maladies. Si donc par nature, ils étaient semblables à nous, pourquoi se sont-ils comportés d’une manière aussi étrange ?

Regardons le contexte.

Le peuple d’Israël a fait 70 ans en exil. Lors de la déportation, la muraille de Jérusalem avait été détruite. Depuis leur retour, ils n’ont pas pu reconstruire. Du coup, ils sont attaqués presqu’à tous moments par les pirates du désert et par les peuples voisins. Ainsi, pendant des années, le peuple a vécu dans l’insécurité, dans incertitude et le danger permanent.

Je crois que les pays troublés par les menaces terroristes, les guerres et le banditisme de grand chemin connaissent ce que ça veut dire vivre dans l’insécurité. Demandez aux habitant du Nord Cameroun ou des zones du Sud-Ouest et du Nord Ouest, demandez aux habitants de certaines régions en Haiti, demandez aux Congolais de la RDC, ou aux habitants de certaines quartiers de Rio de Janeiro, pour ne citer que ceux là… Ils vous diront ce que ça fait de vivre dans l’insécurité ou la peur permanente d’être attaqué.

Le peuple d’Israël vivait donc cette situation. C’est là que survient un certain Néhémie. Homme charismatique et visionnaire, il réussit à motiver le peuple qui arrive à reconstruire le mur de Jérusalem, gage de leur sécurité, en 52 jours. Et voilà que Jérusalem peut à nouveau vivre tranquillement et paisiblement.

Mais Néhémie en bon visionnaire, savait que cette fortification n’est pas suffisante pour protéger la nation. C’est pourquoi, après avoir bâti des murs de Pierre, il s’efforce à bâtir les coeurs, à conforter le sens moral et religieux du peuple. C’est pour cette raison que le peuple qui s’était égaré, en écoutant la Parole, comprend à quel point il s’était déjà perverti. Le peuple est touché par la Parole et pleure.

C’est vrai que c’est une vieille histoire venant d’un autre bout du monde. Mais regardons autour de nous et voyons. Le problème de sécurité est plus qu’actuel. Dans nos villes , dans nos quartiers et dans nos rues, ne nous sentons nous pas en danger ? Il ne se passe pas un jour sans que l’on entende une histoire de vol, de viol ou d’agressions.

Même ceux qui ont les moyens pour s’assurer des systèmes de sécurité ou pour avoir des vigiles (agents de sécurité) armés jusqu’aux dents se voient parfois eux aussi privés de leur trésor. Les grandes barrières et les alarmes sophistiquées ne sécurisent pas des querelles et des divisions familiales, ni de la perte d’un être cher, encore moins de la perte de la paix du coeur. Que de personnes vivant dans un luxe insolent et en sécurité doivent lutter contre la depression, contre le sentiment que leur vie n’a pas de sens, contre le désespoir.

Les rangs devant les bureaux des psychologues n’arrêtent pas de se rallonger car ceux-ci sont de plus en plus sollicités.

Une étude rèvèle que les gens y vont pour plusieurs problèmes. Mais ils ne mentionnent pas souvent un fait important. C’est que beaucoup de personnes aujourd’hui vivent selon la devise : Je fais ce que je veux comme je veux, quand je veux et que personne ne touche à ma liberté même pas Dieu!

Parfois j’entends des gens dire que le monde devient fou, qu’avant il y avait plus de bien et plus de respect mutuel. Mais je vois les mêmes personnes, lorsqu’on leur demande de se lever de leur ordinateur ou de leur téléviseur pour prendre un bon livre éducatif et le lire, plutôt qu’un magazine pornographique ou une revue bidon, elles vous répondent : Ma vie ne vous regarde pas. C’est à moi de décider de ma vie. Et justement, elles décident et pour elles mêmes et pour les autres. On peut apprécier le résultat…

Après avoir rebâti le mur de Jérusalem, les juifs n’ont pas tout de suite fait une grande fête. Il ont d’abord voulu écouter la Parole de Dieu. Ils ont gardé le souvenir de ce qui leur étaient arrivé et ils en ont tiré des leçons. Est ce que toi aussi, tu sais tirer des leçons de ton histoire, de ton passé ? Est-ce que toutes ces situations de ta vie (alcoolisme, prostitution, impudicité, divorce, drogues, infidélités, etc) ne t’ont rien enseignées ? Faut-il ne compter que sur les psy qui eux mêmes ont des problèmes, les mêmes problèmes dans leur vie privée ?

Dans l’Evangile, Jésus dit qu’il est celui qui vient libérer les captifs, Les prisonniers du péché, de l’égoïsme, du carriérisme, de l’occultisme, de l’argent, du sexe de la drogue, du pouvoir, de la corruption, de la fainéantise, etc.

Jésus dit qu’il est venu ouvrir les yeux des aveugles. Ces multiples aveugles qui ne voient plus la douleur et les souffrances de leurs frères et soeurs, de leur voisins, de leur compatriote, de leur ami, de leur mari, de leur femme, de leurs enfants, de leur collègues.

Jésus dit qu’il est venu guérir les muets. Ceux que les compromis et les erreurs du passé ont muselé, ceux que les alliances avec des esprits occultes ou avec des cercles vicieux d’hommes assoiffés de pouvoir, d’argent et de sang ont rendu muets.

Jésus est venu libérer ceux qui disent, j’en ai marre, je n’en peux plus, ma vie n’a pas de sens, pourquoi tout cela. Jésus est venu te libérer. Et il le fait par sa PAROLE.

Pourquoi donc la Bible demeure une décoration dans ta maison? Une Bible toute neuve, remplie de poussière…

De la Genèse à l’Apocalypse, la Bible raconte la plus belle histoire d’amour qui n’ait jamais existé. Comme Parole de Dieu, elle est capable de transformer les vies, de changer les coeurs en les remplissant de ce qui est beau, vrai et bien.

Aucun autre livre, aucune poésie aussi belle soit-elle, aucun roman aussi fantastique soit-il ne possède une telle puissance, une telle force transformatrice.

Pourquoi donc là où des gens attendent l’amour, là où des gens cherchent l’amour, ils n’ouvrent pas simplement leur Bible ?

Peut être parce que beaucoup de personnes ont une idée romanesque de l’amour et recherche dont cet amour à la Harlequin dans la vie de tous les jours. Mais la vie ce n’est ni un Harlequin, ni une série novelas, encore moins un conte de fée. La vie, c’est la vie !

Lorsqu’on lit la Parole de Dieu, on rencontre des thèmes comme le péché, la trahison, la guerre, la croix, la violence, le renoncement à soi, la préférence de Jésus à sa mère, à sa petite amie ou à son boyfriend. On lit des choses du genre: il faut parfois couper une main, un pied ou arracher un oeil pour arriver à aimer en réalité. Quand on rêve d’un amour à la télénovelas et qu’on lit ces thèmes de la Bible, on est comme refroidi. Cet amour biblique n’a rien d’attirant ! Il y a même des personnes qui arrivent à être choquées que la Bible aborde des thèmes de ce genre.

Mais mon frère, ma soeur, sur cette terre, il ne saurait y avoir de véritable amour sans marque de la croix, du combat et du feu allumé par Jésus Christ.

Les textes de la Bible sont très souvent différents de nos beaux films romantiques, que la belle musique, la beauté des acteurs et leur joyeuse fin viennent embellir davantage. Lorsque nous regardons ces films, nous sommes émus et parfois nous commençons à rêver d’avoir une vie telle quelle, une vie en couleur…

Ooooo réveille toi !

La vie réelle de ces acteurs n’a souvent rien à voir avec les films qu’ils jouent. Leur vie sentimentale est souvent un chaos total. Beaucoup finissent dans la drogue et l’alcoolisme, d’autres dans des sectes et un bon nombre finit par se suicider.

Je lisais un jour un magazine. Une femme avait écrit à la rédaction. Elle disait que son mariage ne va plus du tout. Et elle demandait des conseils. La rédactrice du magazine lui répond :

Assieds toi avec ton mari et discuter calmement sur les possibilités de divorce, sur le partage des biens et sur la garde des enfants. Essayez de le faire sans traumatiser les enfants pour qu’ils ne se sentent pas en insécurité en vous voyant discuter et bla bla bla… bla bla bla qui signifie un tas de choses du même genre.

Quelle solution ! J’entends déjà des gens me dire : Mais oui mon Père. Pourquoi rester dans un mariage si ça ne donne pas ? Pourquoi coninuer à vivre ensemble si on ne s’aime plus ? Est ce qu’une maison sans amour sera le lieu idéal pour l’éducation des enfants ? Ce sont des questions légitimes. Mais il y a une autre option que très peu, mais alors vraiment très peu de couples exploitent souvent. C’est de se battre pour retrouver l’amour des premiers jours.

Combien de couples pensent à faire une retraite spirituelle commune avant de signer l’acte de divorce ? Combien essaie d’en parler avec un pasteur ou un prêtre  afin qu’ils les aident à trouver un terrain d’entente ?

La Bible nous apprend le véritable amour. La Parole de Dieu nous donne cet amour. Mais il faut le désirer, il faut le vouloir. Toute personne qui désire ardemment, de toutes ses forces, recevoir cet amour, le recevra !

Celui qui cesse un jour d’aimer, n’a jamais aimé car la Parole de Dieu dit : l’amour ne passera jamais. On aime pour toujours !

A tous ceux qui voudraient changer le monde, qui désire un monde plus fraternel et plus juste, qui voudraient être aimé, qui voudraient aimer en vérité, je dis :

prenez votre Bible, lisez la, relisez la, lisez la encore et encor…. Et la Parole de Dieu deviendra le mur qui assurera la sécurité de votre vie et de tout ce que vous ferez. Cette Parole vous donnera le bonheur,  à vous et à vos proches. Ne cherchez plus le bonheur, il est posé chez vous quelque part, rempli de poussière. Vous savez ce qui vous reste à faire…

Aller à la barre d’outils